Abolition des conférences régionales des élus – les FJR en marche vers l’incorporation

À l’approche de la dissolution des conférences régionales des élus, dont plusieurs accueillaient en leur sein des forums jeunesse régionaux, ceux-ci ont entrepris depuis le mois de décembre de devenir des organisations autonomes. Au 31 mars, 13 nouveau FJR auront reçu leurs lettres patentes et procédé à leurs assemblées de fondation, s’ajoutant aux 6 régions dont les FJR étaient déjà incorporées.

Une autre étape pour le « par et pour » les jeunes

Rappelons que les forums jeunesse étaient des organismes gérés par et pour les jeunes, notamment dans l’attribution des FRIJ (Fonds régionaux d’investissement jeunesse). Avec la dissolution de leur lien administratif avec les CRÉ, 13 nouveaux FJR accèdent ainsi à une pleine autonomie légale. C’est dans l’optique de la formation d’une relève au Québec en matière de gestion de fonds publics, de développement local et régional et d’une relève citoyenne engagée et structurée, que les FJR pourront continuer d’oeuvrer dans leur nouveau cadre.

Les CRÉ, un « hub » de développement régional qui sera regretté

Si à certains égards l’incorporation des FJR semble comporter certains avantages au niveau de l’autonomie, la présence des employés des FJR dans une équipe de développement régionale intersectorielle plaçait les FJR au cœur d’un « hub » d’innovation et de concertation. C’est la force du nombre qui permettait à ces instances de dynamiser leur région avec efficacité et de la développer selon les besoins et les aspiration de réelles des personnes y habitant. Certains FJR envisagent en effet actuellement de s’inscrire au sein d’éventuelles structures régionales qui remplaceraient les CRÉ.

Les FJR, les municipalités et les MRC

De l’ensemble des projets intéressants à développer avec les municipalités, on retrouve notamment l’idée des conseils municipaux jeunesse que plusieurs régions développent actuellement avec certaines villes. C’est l’occasion rêvée pour les municipalités de se rapprocher des jeunes, et de créer une relève.

Partager :

Autres articles

Rapport d’activités 2020-2021

Consulter le rapport annuel de Citoyenneté jeunesse Disons-le d’emblée, l’année 2020-2021 n’a rien eu d’ordinaire. Alors que le Québec s’est mis sur pause, s’est adapté

Écrivez-nous

Devenir membre