Sécurité routière : Citoyenneté jeunesse et la FECQ s’allient pour protéger les jeunes conducteurs

Citoyenneté jeunesse et la Fédération étudiante collégiale du Québec (FECQ) ont travaillé ensemble, dans les dernières semaines, pour présenter 4 recommandations dans le cadre de la consultation publique sur la sécurité routière du Québec.
À Québec, devant les représentants de la SAAQ et du ministère des Transports, de la Mobilité durable et de l’Électrification des transports, la présidente de Citoyenneté jeunesse, Florence Côté, et la vice-présidente de la FECQ, Élyse Tremblay-Longchamps, ont abordé les enjeux touchant la jeunesse.
Elles ont décrié les propositions du cahier de consultation, qui avancent la possibilité d’interdire la conduite nocturneet de limiter le covoiturage pour les jeunes conducteurs. Ces mesures seraient nuisibles, tant pour la sécurité que pour l’environnement et pour la responsabilisation des conducteurs, en plus d’être discriminatoire. Il est préférable de compter sur la présentation d’alternatives pour le retour à la maison en fin de soirée et sur les campagnes de sensibilisation.


Citoyenneté jeunesse et la FECQ ont également fait valoir la campagne du Dutch-reach, qui promeut l’ouverture de la portière du conducteur avec la main droite pour le forcer à regarder son angle-mort et diminuer les emportièrages.

Le mémoire est disponible ici : Sécurité routière : la sensibilisation avant la coercition

Partager :

Autres articles

Appel à candidatures

Citoyenneté jeunesse est à la recherche d’ambassadrices et d’ambassadeurs en provenance des différentes régions du Québec pour le projet Jeunes de la diversité culturelle en

Écrivez-nous

Devenir membre