skip to Main Content

Forum jeunesse pancanadien

Citoyenneté Jeunesse est fière de collaborer encore une fois cette année à la mise en oeuvre du Forum jeunesse pancanadien (FJP). Ce-dernier est un événement d’envergure nationale qui mobilise des jeunes d’expression française de partout au pays. La thématique de la huitième édition du FJP est « La santé mentale, environnementale et linguistique ». 

Photo Maxine Joly-Chevrier - maxine joly-chevrier
2.Philippe - Philippe Clément
Capture d’écran, le 2019-02-07 à 20.11.38 - Emmanuelle Saulnier-Leclerc
Capture d’écran, le 2019-01-29 à 12.34.33 - Jonathan Savard
Capture d'écran 2019-02-14 14.19.52 - Amelie Letendre
bonnephoto - Rosalie Montminy-morisette

Zaky Borgia, 18 ans, Beauce-Appalaches

 

Zaky étudie en comptabilité et gestion au cégep Beauce-Appalaches. Il est reconnu au travers de ses implications tel que le club entrepreneuriat, le comité environnement et le football de son cégep. Son objectif à travers ses engagements est très simple: la réalisation de son rêve personnel, soit de rendre le monde meilleur.

Il participe au Forum jeunesse pancanadien puisqu’il souhaite rencontrer des personnes avec les mêmes objectifs personnel que lui

“Je souhaite aussi échanger et apprendre des connaissances sur autrui!”

Maxine Joly-Chevrier, 16 ans, Montréal

 

Adoptée de Chine, Maxine a été élevée à Montréal où elle finalise présentement son 5e secondaire. En septembre 2018, elle a initié un comité d’engagement communautaire pour aller animer des activités parascolaires dans une école primaire publique à NDG. De plus, elle siège sur le Comité National de la Jeunesse de Kids Help Phone, qui traite de la santé mentale. Finalement, en parallèle avec son ascension du camp de base de l’Everest, de mai à octobre 2018, elle a amassé 3134,06$ pour apporter des ressources pédagogiques à certaines écoles publiques au Népal.

Elle participe au #FJP2019 puisque c’est une très belle occasion de célébrer et de discuter de la langue française tout en grandissant ensemble au fil des échanges.

“Je souhaite m’ouvrir à d’autres réalités!”

Philippe Clément, 19 ans, Sorel-Tracy

 

Philippe a complété son DEC en Sciences humaines profil administration au Cégep de Sorel-Tracy. Il a occupé la présidence de l’Association générale des étudiants et étudiantes du Cégep de Sorel-Tracy (AGEECST) pendant deux ans. Depuis le 1er juin, il est vice-président à la Fédération étudiante collégiale du Québec (FECQ). Il est également administrateur au Forum jeunesse de l’Ile de Montréal et à la Société d’aide au développement de la collectivité (SADC) Pierre-de-Saurel.

Par sa participation au #FJP2019, il souhaite apprendre à connaître les réalités régionales des organisations jeunesse d’ailleurs au Canada.

“J’espère aussi porter les enjeux que les jeunes québécois et québécoises ont à cœur et leurs façons de se mobiliser en marge de ceux-ci.”

Emmanuelle Saulnier-Leclerc, 25 ans, Montréal

Emmanuelle est née et a grandi à Tiohtiá:Ke/Montréal. Elle est chargée de projet jeunesse à l’AQRP. Dans ce cadre, elle coordonne entre autres l’organisation du Grand Rassemblement Jeunesse en Santé Mentale, un processus d’édification d’une communauté identitaire basée sur le savoir expérientiel des jeunes québécois.e.s ayant un vécu en santé mentale. L’établissement de rapports collaboratifs, inclusifs et égalitaires se basant sur une compréhension holistique de la santé mentale est un des objectifs de ses implications. Elle mise pour ce faire sur des démarches basées sur les méthodologies participatives (ex. : assistanat de recherche en RAP (2017-aujourd’hui), organisatrice RISE avec Apathy is Boring (2018), porteuse de projet pour le FJIM (2017), conseillère en chef de la D.D.N.U.U.M. (2016-2017)).

Le FJP est pour elle une occasion d’élargir sa compréhension de la santé mentale, ainsi que de faire des liens avec le contexte et les expériences de personnes d’autres provinces en la matière.

“C’est aussi une façon d’aborder collectivement les ponts entre santé mentale, environnementale et linguistique, et, surtout, de nourrir sa réflexion sociale grâce aux initiatives et projets citoyen.ne.s des participant.e.s”

Jonathan Savard, 20 ans, Sherbrooke

 

Jonathan Savard est étudiant en administration des affaires à l’Université de Sherbrooke et il travaille à Service Canada. Très impliqué dans la société, il est membre de plusieurs C.A. et a été président d’une association étudiante. Passionné de politique, il a travaillé comme attaché de presse et il se rend régulièrement au conseil municipal de Sherbrooke pour défendre la démocratie et la transparence.

“Je suis très heureux de participer au FJP2019 pour rencontrer des jeunes francophones de partout au pays, mais aussi parce que la thématique est porteuse de sens et surtout, primordiale pour le succès de notre génération.”

Amélie Letendre, 23 ans, Québec

 

Amélie a étudié quatre ans l’enseignement du français langue seconde/étrangère à l’Université Laval pour devenir enseignante de francisation avec les personnes immigrantes ou réfugiées. Dans le cadre de ses études, elle a eu l’opportunité de séjourner deux mois en Alberta pour enseigner le français à des élèves du secondaire. Elle est également impliquée à titre de Vice-présidente aux affaires pédagogiques, puis de Présidente au sein de son association étudiante (ABEFLS) pendant deux ans. Elle a aussi été la marraine d’étudiants étrangers pour faciliter leur adaptation à leur nouveau milieu de vie.

Dans son travail, en plus d’enseigner la langue de la société d’accueil aux nouveaux arrivants, elle a comme mandat de soutenir leur intégration sociale et scolaire ou professionnelle. Ainsi, elle se considère comme une actrice de premier plan dans le paysage francophone pluriel de demain.

“Je participe au FJP pour ouvrir mes horizons, échanger avec les autres participants francophones du Canada et discuter de santé mentale, environnementale et linguistique, enjeux qui nous préoccupent tous à notre façon.”

David Rivest, 24 ans, Terrebonne

 

David est infirmier clinicien et il travaille à l’urgence de l’hôpital de Terrebonne. Il est impliqué dans mon milieu professionnel. En effet, il est membre du comité jeunesse de l’Ordre régional des infirmières et infirmiers de Laurentides/ Lanaudière, il est également auxiliaire d’enseignement en soins critiques à l’Université de Montréal.  De plus, il s’est également impliqué à de nombreuses occasions dans diverses équipes médicales lors d’événements sportifs tels que les courses Subaru IRONMAN®, IRONMAN 70.3® et Vélo Québec.

Il participe au FJP puisqu’il s’agit d’une belle occasion de réseautage.

“Nous aurons la chance d’exprimer notre opinion sur l’importance de la protection de la langue française au Canada et explorer des pistes de solutions pour y arriver. De plus, la thématique «La santé mentale, environnementale et linguistique» représente très bien les enjeux auxquels la jeunesse Canadienne se préoccupe.”

 

Rosalie Morissette, Accompagnatrice

 

Rosalie est une jeune femme engagée dans sa communauté. Elle est au sein du conseil d’administration du Forum Jeunesse Régional de Chaudière-Appalaches (FJRCA) depuis 2013 et où elle est Vice-Présidente. Elle est également enseignante au primaire dans la commission scolaire de la Côte-du-Sud et la cause des enfants lui tient à cœur.

Elle aura l’honneur d’agir en tant que responsable de la délégation québécoise lors du Forum jeunesse pancanadien.

“Ce sera une nouvelle expérience formidable que mon engrangement auprès du FJRCA m’apportera.”

×Close search
Rechercher